Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
etienbled-sophie.over-blog.com

Blog littéraire : A la découverte de mes écrits et mes coups de cœur ou de gueule.

L'Aurige de Delphes

L'Aurige de Delphes

"AURIGE

         Mot latin signifiant" conducteur de char". En grec, aurige se dit éniochos, le "teneur de rênes". Dans la réalité courante, il ne s'agit que d'un cocher, mais depuis la découverte à Delphes, en 1896, d'une magnifique statue en bronze qu'on baptisa d'emblée l'Aurige, ce mot sert désormais à baptiser cette œuvre."

L'Aurige de Delphes

Jacques Lacarrière raconte sa vision en 1955 :.

         "Il se dressait, à l'écart, seul, puisqu'on n'a jamais retrouvé les chevaux, l'attelage ni le propriétaire du char qui sûrement était à ses côtés. Seul et d'autant plus inoubliable.

         C'est son regard redevenu vivant que j'ai surtout gardé en mémoire. Un regard qui semblait fixer devant lui un chemin de gloire dans un visage empreint d'une tranquille assurance : l'Aurige avait bien remporté l'épreuve, mais sa victoire ne s'arrêtait pas là, car il était devenu le symbole vivant, triomphant de la Grèce et de tous les Grecs."

L'Aurige de Delphes

(...)

         "D'autres j'entends d'autres poètes ont vu dans l'Aurige une figure plus insaisissable ou énigmatique. Une figure indifférente à la victoire et aux cris de la foule, indifférente aux jeux bruyants, épuisants de l'arène, habitée par l'intensité d'un silence mué en méditation.

(...) Marqué par l'exil, Christodoulou a-t-il lu, vu, entendu dans le silence de l'Aurige celui de toutes les statues grecques qui furent, et qui sont toujours elles aussi à leur façon, des figures exilées dans l'espace et le temps ?"

                                      Jacques Lacarrière, Dictionnaire amoureux de la Grèce

L'Aurige de Delphes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article