Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
etienbled-sophie.over-blog.com

Blog littéraire : A la découverte de mes écrits et mes coups de cœur ou de gueule.

La Place Annie Ernaux

"La Place" a reçu le prix Renaudot en 1984"

"La Place" a reçu le prix Renaudot en 1984"

         Un livre d'une centaine de pages centré sur la figure paternelle de la narratrice, qui soulève un fort questionnement : "Etre à sa place", "trouver sa place", "se sentir déplacé"...

         Le récit, mené par un "je" autobiographique veut rendre compte des moments essentiels de la vie du père.

"Je voulais dire, écrire au sujet de mon père, sa vie, et cette distance venue à l'adolescence entre lui et moi". (page 23)

Mais la narratrice refuse tout pathos dans l'expression, c'est pourquoi "le roman est impossible" (page 24)

Elle revendique donc une écriture neutre :

"Aucune poésie du souvenir, pas de dérision jubilante. L'écriture plate me vient naturellement, celle-là même que j'utilisais en écrivant autrefois à mes parents pour leur dire les nouvelles essentielles." (page 24)

La Place   Annie Ernaux

         Ce parti-pris crée un impact très particulier sur le lecteur. Celui-ci se retrouve forcément dans certaines réactions ou sentiments de la narratrice, mais reste aussi parfois désarçonné devant tant de "froideur clinique" à transcrire les émotions.

 

         Le livre se situe au croisement de la littérature et de la sociologie. Il aborde le déterminisme social (influence reconnue de Bourdieu) ainsi que la mutation des "valeurs" en conformité avec le désir d'ascension sociale. La narratrice a le sentiment de "trahir" le monde de ses parents (paysans, devenus ouvriers puis tout petits commerçants) pour le monde des petits bourgeois auquel son instruction lui permet d'accéder :

"Une distance de classe, mais particulière, qui n'a pas de nom. Comme de l'amour séparé." (page 23)

 

Annie Ernaux, une grande dame parmi les écrivains qui comptent aujourd'hui.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article