Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
etienbled-sophie.over-blog.com

Blog littéraire : A la découverte de mes écrits et mes coups de cœur ou de gueule.

Théopolis Cité perdue Décors

Une petite présentation de lieux et de personnages

Une petite présentation de lieux et de personnages

Extrait du chapitre XVIII

         Elle s'interrompit, intriguée, en sentant la lapidaire entourer d'un bras ferme son épaule pour lui murmurer à l'oreille :

Avez-vous remarqué qu'on nous observe depuis tout à l'heure ? Là-bas à gauche derrière vous, l'homme sur le banc. Regardez discrètement.

         Incroyable ! Véronique se dégagea de l'étreinte de Jade et se dirigea prestement vers le voyeur de service :

Ca alors, c'est vous ! Qu'est-ce que vous faites là ? Vous matez les joggeuses ou vous m'espionnez ?

 

Théopolis Cité perdue    Décors

         Steven tendit les mains vers elle avec un léger sourire :

Holà ! Je me rends, capitaine. Allez-vous me passer les menottes ? Je prenais juste le soleil en contemplant ce paysage de toute beauté. Chez moi, je suis plutôt habitué aux falaises. Elles ont tout autant de charme mais leurs formes sont plus éphémères. La mer les remodèle sans cesse, le gel les fragilise et il faut prendre garde au printemps qu'elles ne s'effritent et même éviter les chutes de blocs qui se désolidarisent de l'ensemble. Alors qu'ici ces crêtes semblent figées pour une part d'éternité. Elles m'évoquent les rochers qui auraient servi d'armes aux Géants et aux Titans quand ils les amoncelaient les uns sur les autres pour tenter d'escalader le ciel afin d'en déloger Zeus !

Théopolis Cité perdue    Décors

 

 

Oh ! nous avons affaire à un poète, intervint Jade qui les avait rejoints, suivie de son fidèle garde du corps. Vous vous intéressez aux pierres ? Vous ne pouvez pas mieux tomber. Je suis sculptrice lapidaire.

En effet, s'esclaffa Véronique devant la tournure que prenaient les événements. Vous allez certainement dire qu'il y a encore un signe là-dedans !

        (...)

         Et comme en jouant il lui tendait toujours les mains :

Vous êtes libre, Monsieur le contemplateur. A notre prochaine rencontre.

         Il s'inclina galamment :

  Tout le plaisir sera pour moi. A très bientôt, j'espère.

         Le laissant en compagnie de Jade, la policière réprima une envie de se retourner, curieuse de savoir si ces deux-là allaient bâtir une complicité. On pouvait être sûr que Jade ne laisserait pas passer l'occasion de créer le contact avec, qui sait, un potentiel amateur de ses œuvres !

Théopolis Cité perdue    Décors
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article