Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
etienbled-sophie.over-blog.com

Blog littéraire : A la découverte de mes écrits et mes coups de cœur ou de gueule.

ALAIN ET LE BONHEUR

Un texte que j'affectionne tout particulièrement. Tellement parlant dans les périodes de doute.

Un texte que j'affectionne tout particulièrement. Tellement parlant dans les périodes de doute.

        La vie est bonne par-dessus tout ; elle est bonne par elle-même ; le raisonnement n'y fait rien. On n'est pas heureux par voyage, richesse, succès, plaisir. On est heureux parce qu'on est heureux.Le bonheur, c'est la saveur même de la vie. Comme la fraise a goût de fraise, ainsi la vie a goût de bonheur. Le soleil est bon ; la pluie est bonne ; tout bruit est musique. Voir, entendre, flairer, goûter, toucher, ce n'est qu'une suite de bonheurs. Même les peines, même les douleurs, même la fatigue, tout cela a une saveur de vie. Exister est bon ; non pas meilleur qu'autre chose ; car exister est tout, et ne pas exister n'est rien. S'il n'en était pas ainsi, aucun vivant ne durerait, aucun vivant ne naîtrait. Pensez qu'une couleur est joie pour les yeux.

 

ALAIN ET LE BONHEUR

    Agir est une joie. Percevoir est une joie aussi, et c'est la même. Nous ne sommes point condamnés à vivre ; nous vivons avidement. Nous voulons voir, toucher, juger ; nous voulons déplier le monde. Tout vivant est comme un promeneur du matin. Toutes ces choses qui s'étagent jusqu'à l'horizon, elles n'ont de sens que parce que je le veux. Autrement ce ne seraient que des chatouillements au fond de mes yeux. Mais je me dis : voilà un sentier, des arbres ; cette ligne bleue, c'est une colline où je marcherai.

ALAIN ET LE BONHEUR

(...)

      Le vaste ciel n'est que du bleu dans mes yeux ; mais je l'étale au-dessus de ma tête. Voir, c'est vouloir voir. Vivre, c'est vouloir vivre. Toute vie est un chant d'allégresse. Ils disent bien que Beethoven a vaincu la douleur ; mais ils n'expliquent pas du tout Beethoven par là ; n'importe vivant remporte la même victoire ; le mendiant aussi ; le chien aussi, sans doute.

Alain, PROPOS D'UN NORMAND III (1906-1914),

ALAIN ET LE BONHEUR

(...)

      Le vaste ciel n'est que du bleu dans mes yeux ; mais je l'étale au-dessus de ma tête. Voir, c'est vouloir voir. Vivre, c'est vouloir vivre. Toute vie est un chant d'allégresse. Ils disent bien que Beethoven a vaincu la douleur ; mais ils n'expliquent pas du tout Beethoven par là ; n'importe vivant remporte la même victoire ; le mendiant aussi ; le chien aussi, sans doute.

Alain, PROPOS D'UN NORMAND III (1906-1914),

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article